Banque Nationale Investissements
Accueil Produits
Prix et rendement
Firmes et gestionnaires
Perspectives
Ressources
Documents réglementaires
À propos de nous
FERMER

Avec le confinement, les investissements technologiques prospèrent

08 décembre 2020 par Banque Nationale Investissements
investissements technologiques

Selon le domaine auquel vous appartenez, vous avez peut-être déjà participé à de multiples réunions d’équipe dans lesquelles on a repoussé maintes fois la date d’un retour au bureau. Et juste au moment de saisir le sac pour ordinateur portable et de reprendre les clés de la voiture, une nouvelle vague de COVID-19 sévit, vous forçant à réintégrer vos bulles numériques.

Le besoin inattendu, mais pressant, d'outils technologiques à l’échelle mondiale provenant de cette nouvelle réalité qui se déploie presque entièrement dans nos foyers a créé une demande de services technologiques comme jamais auparavant. Nous avons aussi vécu cette réalité comme consommateurs de ces services. La nécessité de se brancher à Internet pour travailler à distance, pour avoir accès à des applications de téléconférence plus sûres pour organiser des apéros virtuels avec des amis, et pour accéder à des services de diffusion en direct pour regarder en rafale la nouvelle série télévisée à la mode.

Comment l’ascension des investissements en solutions technologiques façonne-t-elle notre paysage financier actuel?

Quel est le ressort de cette tendance?

Il existe un appétit insatiable pour une architecture technologique illimitée qui pourrait s’appliquer à toutes les facettes de la vie – au travail comme dans les loisirs. Au cours des derniers mois, les consommateurs ont peut-être remarqué que l’argent habituellement réservé pour essayer un nouveau restaurant a été consacré à un rehaussement des services de diffusion en direct.

Les sociétés technologiques alimentent toutes les conversations en bourse ces derniers mois. D’ailleurs, les cinq plus grandes dépassent par leur capitalisation l’ensemble du S&P/TSX1. Les suspects habituels occupent les cinq premières places : Facebook, avec une capitalisation de 645 milliards $ US, Alphabet (la société mère de Google), Amazon, Microsoft et enfin Apple, qui pèse près de 1 940 milliards $ US (résultats du 24 novembre 2020).

 

Capitalisations boursières de Facebook, Alphabet, Amazon, Microsoft et Apple comparées à l’ensemble du S&P/TSX* le 24 novembre 2020

(Capitalisations boursières en milliards $ US)


CIO Office (données de Refinitiv, du 24 novembre 2020). *À un taux de change CAD/USD de 0,77. Les informations, renseignements et données fournis, y compris ceux fournis par des tiers, sont considérés comme exacts au moment de leur publication et ont été obtenus de sources que nous avons jugées fiables. Ces informations, renseignements et données vous sont fournis à titre informatif uniquement. Aucune représentation ni garantie, explicite ou implicite, n’est faite quant à l’exactitude, la qualité et le caractère complet de cette information, de ces renseignements et de ces données. Les opinions exprimées ne doivent pas être interprétées comme une sollicitation ou une offre visant l’achat ou la vente d’actions et ne doivent pas être considérées comme des recommandations de Banque Nationale Investissements inc.

Maintenant que l’effet de surprise de leur performance s’est estompé, on peut voir clairement les tendances : une utilisation accrue de l’infonuagique, des abonnements à des services de vidéoconférence2 et un essor indubitable des achats en ligne alors que les consommateurs essaient d’éviter les magasins physiques.

Les investisseurs peuvent-ils s’attendre à la même performance des marchés technologiques à long terme?

De bien des manières, l’isolement nécessaire pour faire baisser la courbe de transmission de la COVID-19 a simplement accéléré des tendances qui émergeaient déjà. Cette transformation numérique est certes le fruit de la nécessité, mais l’adoption de technologies avancées et plus efficaces était déjà écrite dans le ciel pour la vaste majorité des grandes entreprises.

Cela dit, les sociétés qui ont adopté de nouveaux outils technologiques ne les abandonneront sans doute pas une fois que nous reprendrons le chemin du bureau3. Le plus risqué, ce sont les outils technologiques destinés au grand public qui comptent sur des modèles d’abonnement facilement résiliables. Vous et votre famille n’aurez peut-être plus besoin d’un abonnement à des services que vous avez utilisés pour traverser les moments les plus durs. Avez-vous vraiment besoin de quatre licences pour vous connecter à un service de diffusion vidéo en continu si vous êtes de retour au bureau et que les enfants ont réintégré l’école?

Il semble que les investissements technologiques demeureront sur une pente ascendante

L’engouement pour des technologies plus accessibles et efficaces n’est pas près de disparaître. Même après la COVID-19, les utilisateurs :

  1. voudront rester connectés au moyen d’outils de collaboration;
  2. opteront pour des solutions axées sur la cybersécurité et la protection des données;
  3. achèteront en ligne et chercheront des sociétés ayant des portails de commerce électronique faciles à comprendre (et qui offrent des marchandises comme les produits d’épicerie et des services tels que les documents notariés); et
  4. se connecteront à d’autres appareils électroniques et pourront échanger par des moyens infonuagiques4.

Les progrès technologiques continueront d’être un facteur d’innovation dans d’autres secteurs, également. Les évolutions technologiques à attendre :

Améliorations médicales Personnalisation de produits de masse 
Intelligence artificielle Matériaux innovants et équipements à porter intelligents
Médias sociaux et autres applications d’échange Cybersécurité et résilience des données

Les investisseurs peuvent éventuellement profiter de ces nouvelles possibilités par des investissements technologiques dans cet environnement économique qui change rapidement. Alors que les sociétés continuent d’adopter des technologies qui les aident à maintenir des niveaux de productivité comparables, l’infrastructure numérique qui se construit à partir d’une demande émergente perdurera. Les économies pourront s’appuyer sur cette performance technologique supérieure, et ce même une fois que nous aurons le feu vert pour reprendre une vie normale.

Notes légales 

1. CIO Office (données de Refinitiv, du 24 novembre 2020).

2. Investment Executive. Avril 2020. ‘Working from home’ tech stocks soar during Covid-19.

3. Ibid.

4. Franklin Templeton Investments. Août 2020. 6 reasons to consider investing in tech in a post-pandemic world.

L’information, les renseignements et les données fournis dans le présent document, y compris ceux fournis par des tiers, sont considérés exacts au moment de leur impression et ont été obtenus de sources que nous avons jugées fiables. Nous nous réservons le droit de les modifier sans préavis. Ces informations, renseignements et données vous sont fournis à titre informatif uniquement. Aucune représentation ni garantie, explicite ou implicite, n’est faite quant à l’exactitude, la qualité et le caractère complet de cette information, de ces renseignements et de ces données. Les opinions exprimées ne doivent pas être interprétées comme une sollicitation ou une offre visant l’achat ou la vente d’actions mentionnées dans les présentes et ne doivent pas être considérées comme des recommandations.

Banque Nationale Investissements est membre de l'Association pour l'investissement responsable du Canada et signataire des Principes pour l’investissement responsable des Nations Unies.

© Banque Nationale Investissements inc. Tous droits réservés. Toute reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement écrit, préalable, de Banque Nationale Investissements inc., est formellement interdite.

Catégories

Éducation pour investisseurs

Accédez au contenu éducatif pour les investisseurs.

En apprendre davantage