Banque Nationale Investissements
Accueil Produits
Prix et rendement
Firmes et gestionnaires
Perspectives
Ressources
Documents réglementaires
À propos de nous
FERMER

Le b.a.-ba de la planification de la retraite : en des temps difficiles, il est bon de revenir aux règles de base

25 novembre 2020 par Banque Nationale Investissements
Bni mensuelle decembre 2020

La pandémie du coronavirus a entraîné beaucoup d’incertitude et de volatilité sur les marchés financiers pour les investisseurs, qu’ils soient déjà à la retraite ou dans l’élaboration d’un plan de retraite à plus long terme.

Les marchés boursiers ont néanmoins recouvré une grande partie des pertes encourues au début de la pandémie, avec la découverte récente de vaccins potentiels.

Les rendements de certains titres à revenu fixe et CPG, habituellement préconisés pour les plans de retraite, sont toutefois moins attrayants qu’ils l’ont déjà été, les interventions des banques centrales ayant exercé une pression à la baisse sur les taux d’intérêt. Bien qu’il puisse être tentant de prendre plus de risques pour générer de meilleurs rendements dans ce contexte, il est essentiel de bien évaluer le profil risque-rendement de chaque individu avant de modifier intégralement leur portefeuille de retraite.

Définir la répartition d’actifs la plus adaptée pour la retraite

Bien qu’il n’existe pas d’approche unique pour tous, les portefeuilles de placement en prévision de la retraite doivent néanmoins être diversifiés selon le niveau de tolérance au risque et l’horizon de placement de chacun. Les individus dont la retraite est éloignée ont généralement plus de latitude pour acheter des actions orientées vers la croissance, puisqu’ils ont plus de chance de récupérer leurs pertes si le marché boursier subit des corrections, sur un horizon à plus long terme. À l’approche de la retraite toutefois, les investisseurs devraient progressivement réduire leur exposition aux actions et préconiser des catégories d’actifs considérés comme plus sécures, comme les titres à revenu fixe, qui devraient cependant procurer des rendements suffisants pour contrer les effets à long terme de l’inflation.

Adapter les portefeuilles de retraite aux conditions actuelles du marché

Combiner des actions et des obligations dans un portefeuille de retraite, en les dosant selon le profil respectif de chaque investisseur, a porté ses fruits au cours des dix dernières années, alors que les cours des obligations ont bénéficié des mouvements baissiers des taux d’intérêt et les actions ont atteint des sommets inégalés. Cependant, alors que les marchés continuent d’évoluer, ajouter d’autres placements tels que des actifs immobiliers, des placements privés et des titres d’emprunt pourrait constituer une option intéressante, car ils ne sont pas corrélés à des actions traditionnelles et des actifs à revenu fixe, et peuvent fournir un revenu supplémentaire.

Dans un contexte de faible taux d’intérêt pour une période prolongée, de volatilité accrue et de rendements potentiellement inférieurs par rapport aux années antérieures, certains investisseurs pourraient avoir à réajuster leur plan de retraite, choisir d’épargner plus, ou même devoir repousser leur départ à la retraite.

Cependant, avant de chambouler son plan de retraite, il est important de tenir compte des éléments suivants :

  • S’assurer que la stratégie de placement correspond aux objectifs, au profil de risque et aux cibles de rendement pour veiller à ce que les économies ne s’épuisent pas avant la fin de la retraite
  • Garder le cap en évitant de réagir émotivement et de prendre des décisions hâtives en période de forte volatilité
  • Diversifier les placements pour préserver en quelque sorte le capital investi
  • Réajuster de façon tactique pour minimiser l’impact, maintenir les flux de revenus et profiter d’autres possibilités
  • Enfin le plus important, commencer à épargner tôt. Cette stratégie est gagnante à long terme !

Ne manquez pas la saison des REER

Le saviez-vous ?

  • 6 Canadiens sur 10 ne maximisent jamais ou rarement leur cotisation REER sur une base mensuelle en fonction des montants admissibles1.
  • Alors que 72 % des Canadiens, et 47 % des 50 ans et plus, reconnaissent avoir économisé 1/4 ou moins pour leur retraite2, l’âge de départ à la retraite (61 ans) n’a pas changé depuis 20173.
  • 1/2 des Canadiens pensent encore avoir besoin d’au moins 1 M$ pour prendre leur retraite4.
  • La crainte la plus fréquemment citée parmi les travailleurs de plus de 50 ans est d’avoir épuisé leurs économies avant de mourir5.

La retraite est une période importante de notre vie, plusieurs ne sont pas adéquatement préparés. Selon de nombreux experts, afin de préserver la même qualité de vie pendant la retraite, le revenu annuel doit correspondre à environ 70 % du revenu annuel pendant la vie active. Certains pourraient cependant avoir besoin de revenus, inférieurs ou supérieurs selon leurs projets futurs.

En épargnant tôt, les investisseurs n’auront pas à travailler deux fois plus fort à l’approche de la retraite. En mettant de l’argent de côté dans un REER et/ou un CELI (en versant des cotisations mensuelles préautorisées plutôt qu’une contribution importante à la fin de l’année/à la date limite en mars), les intérêts non imposables s’accumulent chaque mois, sur chaque dollar investi, sans compromettre votre budget.

 

 

Notes légales 

1. Conseil des normes en planification financière (Financial Planning Standards Council – FPSC), 30 octobre 2018..

2. Sondage de CPA Canada sur les dépenses, novembre 2018.

3. Association canadienne de la paie, septembre 2018.

4. Sondage Ipsos LowestRates.ca, mai 2017.

5. The Current State of Retirement : Pre-Retiree Expectations and Retiree Realities, Transamerica Center for Retirement Studies, décembre 2015.

Les informations et les opinions qui sont exprimées dans la présente communication le sont uniquement à titre informatif et sont sujettes à changement. Les points de vue exprimés ne visent pas à prodiguer des conseils de placement ni à faire la promotion de placements en particulier et aucune prise de décision de placements ne devrait reposer sur ces derniers. Banque Nationale Investissements inc. a pris les moyens nécessaires afin de s’assurer de la qualité et de l’exactitude des informations contenues aux présentes à la date de la publication. Cependant, Banque Nationale Investissements inc. ne garantit ni l’exactitude, ni l’exhaustivité de cette information et cette communication ne crée aucune obligation légale ou contractuelle pour Banque Nationale Investissements inc.

MD BANQUE NATIONALE INVESTISSEMENTS est une marque déposée de la Banque Nationale du Canada, utilisée sous licence par Banque Nationale Investissements inc.

© 2020 Banque Nationale Investissements inc. Tous droits réservés

Catégories

Éducation pour investisseurs

Accédez au contenu éducatif pour les investisseurs.

 

En apprendre davantage