Banque Nationale Investissements
Accueil Produits
Prix et rendement
Firmes et gestionnaires
Perspectives
Ressources
Documents réglementaires
À propos de nous
FERMER

Comment aborder la question de la planification du legs d’une entreprise

17 mars 2021 par Banque Nationale Investissements
dossier sur un bureau

Une vague de propriétaires d’entreprises de longue date s’approche de la retraite. La génération du baby-boom a bâti beaucoup d’entreprises et plusieurs de ses membres ont alimenté leur empire en conservant la richesse au sein de leur entreprise. Selon Tom Deans, spécialiste en patrimoine intergénérationnel et auteur du livre à succès Every Family's Business and Willing Wisdom, il y aurait environ 1 000 milliards $ de bénéfices non répartis dans les entreprises canadiennes. Aujourd’hui, les conseillers ont une belle occasion d’aborder la question de l’entreprise familiale avec leurs clients pour élaborer un plan de succession sain.

La valeur des conseils dans les entreprises familiales

Dans la planification d’un legs financier, il y a bien plus que la lignée familiale à prendre en considération. Le rôle du conseiller est d’adopter une position forte dans la conservation de la richesse et de définir la nature de l’héritage, qu’il soit purement financier ou qu’il s’agisse du transfert de l’entreprise au sein de la famille ou autrement.

Le legs financier d’entreprises familiales exige une planification rigoureuse, peu importe comment se fera le passage du relais. Souvenez-vous, il est question de 1 000 milliards de dollars intouchés présents dans l’écosystème des entreprises familiales canadiennes qui pourraient soit être investis dans des entreprises plus grandes, soit contribuer à un avenir financier très confortable. Cela dit, les prochaines étapes du processus de planification d’un legs sont les suivantes :

1. Faire la lumière sur la situation d’ensemble : Les conseillers doivent montrer à leurs clients comment établir un flux opérationnel concernant l’entreprise familiale (voir figure 1)1.  Le propriétaire qui compte transférer la responsabilité à quelqu’un d’autre doit clairement établir comment il va s’y prendre. Les conseillers peuvent orienter ces propriétaires d’entreprises en les aidant à appliquer les tactiques suivantes : 

a. Fixer des critères précis que les héritiers ou acheteurs doivent remplir;

b. Organiser des conversations entre le propriétaire et sa famille pour discuter de l’avenir de sa société;

c. Consigner ses intentions pour son entreprise dans son testament;

d. Définir quels actifs, passifs et types d’assurances devraient être pris en considération;

e. Rencontrer un spécialiste de la fiscalité pour discuter des conséquences fiscales anticipées et des déductions.

img-estate-checklist-fr-1020x680.png

Figure 1 (Source : FinancialTechTools.ca).

 

2. Créer un conseil de famille : Vos clients auront besoin d’une équipe robuste de spécialistes pour monter et mettre en application un plan de succession qui ait le plus de chances de réussite. Les conseillers doivent se doter d’un réseau d’avocats, de comptables, de fiduciaires, de spécialistes des fusions et acquisitions et même de thérapeutes familiaux pour les transitions plus épineuses. Ces acteurs clés offriront des conseils objectifs et impartiaux selon les intentions du propriétaire de l’entreprise et les apports d’information de leur famille. Le conseiller financier devrait jouer le rôle de point de contact principal pour tous les membres du conseil de famille, en planifiant des vidéoconférences régulières pour s’assurer que la plupart des objectifs, sinon tous, sont atteints.

3. Établir un plan de retraite confortable : Maintenant que la question de l’entreprise et de la famille est réglée, il faut dresser un plan financier pour la retraite de votre client. Combien d’argent lui faudra-t-il pour vivre confortablement et en aura-t-il assez? Comparativement aux autres formes de capitaux de retraite, les propriétaires d’entreprises ont laissé leurs actifs bloqués dans leurs sociétés et pourraient même manquer de sources adéquates de diversification du patrimoine. Ils pourraient risquer de voir sous-évaluer leur entreprise – puisque la valorisation d’une entreprise privée peut être une gageure – ou d’affaiblir leur entreprise s’ils doivent en extraire un revenu de retraite à un mauvais moment du cycle économique. Avant d’en arriver au point où les décisions de retraite peuvent entraîner des tensions familiales et détériorer les relations, les propriétaires d’entreprise sont toujours encouragés à établir leurs plans de retraite bien avant le moment de remettre les clés à un nouveau propriétaire.

Les trois piliers pour établir un legs d’entreprise 

On vise toujours une transition ordonnée dans la reprise d’une entreprise familiale par une entité digne de confiance, mais toutes les transitions ne finissent pas aussi bien. Un décès prématuré ou une maladie grave, des intentions mal communiquées se soldant par des non-dits et des déceptions, ou des décisions non anticipées négligeant les besoins de l’ensemble de la famille restent possibles. Pour essayer d’éviter ces écueils, nous en référons aux trois piliers du legs d’une entreprise définis par Tom Deans :

1. S’assurer que toutes les générations partagent une même vision pour l’entreprise : Les générations ont-elles des visions similaires concernant l’avenir de la société? Les conseillers devraient toujours poser des questions très précises qui se rapportent à l’intention et à la vision – cela leur permet de déterminer si les héritiers ont une mentalité d’employé ou un esprit d’entrepreneur.

2. Évaluer tous les scénarios économiques pendant la transition : Le propriétaire actuel est-il prêt à vendre l’entreprise? Certains scénarios peuvent être destructeurs : le propriétaire prend une semi-retraite, passe six mois dans le sud, puis revient pour travailler à temps plein en semant le désarroi dans l’équipe de direction. Le propriétaire principal planifie-t-il de laisser un jour le contrôle total de l’entreprise à ses enfants ou héritiers? Ou a-t-il tendance à dispenser des conseils non demandés et à bloquer à jamais tout progrès? Les conseillers devraient déterminer quand et si les propriétaires actuels seraient disposés à céder les rênes, et si oui, à qui.

3. Découvrir les tenants et les aboutissants de l’entreprise : Les enfants ou héritiers sont-ils prêts à risquer leur capital pour racheter l’entreprise familiale? À vrai dire, la plupart aujourd’hui ne le sont pas : seulement quelque 7 % des héritiers le seraient, selon les statistiques. Dans certains cas, les héritiers ont mis l’entreprise familiale en péril par manque de connaissances et de ressources, le tout causé par un sentiment profondément ancré de culpabilité et d’obligation. Les conseillers ont pour mission de trouver le successeur le plus approprié pour l’entreprise, qu’il fasse partie de la famille ou non.

Le legs de la planification d’un legs

Les propriétaires d’entreprises familiales se heurtent à la réalité de la violation du premier principe d’une saine planification financière : ils ont accumulé toute leur richesse dans une seule catégorie d’actifs. Les conseillers devraient encourager les propriétaires d’entreprises à avoir tôt une conversation sur ce qu’ils laissent en héritage, pour assurer une transition sans accroc et pacifique ainsi que la continuité du succès de leur entreprise.

Commencez à préparer vos conversations sur la planification d’un legs! Communiquez avec votre représentant BNI dès aujourd’hui.

 

Notes légales 

 1. FinancialTechTools.ca. Août 2019. Succession Planning for Business Owners.

L’information, les renseignements et les données fournis dans le présent document, y compris ceux fournis par des tiers, sont considérés comme exacts au moment de leur impression et ont été obtenus de sources que nous avons jugées fiables. Nous nous réservons le droit de les modifier sans préavis. Ces informations, renseignements et données vous sont fournis à titre informatif uniquement. Aucune représentation ni garantie, explicite ou implicite, n’est faite quant à l’exactitude, la qualité et le caractère complet de cette information, de ces renseignements et de ces données. Les opinions exprimées ne doivent pas être interprétées comme une sollicitation ou une offre visant l’achat ou la vente d’actions mentionnées dans les présentes et ne doivent pas être considérées comme des recommandations.

Banque Nationale Investissements est membre de l'Association pour l'investissement responsable du Canada et signataire des Principes pour l’investissement responsable des Nations Unies.

© Banque Nationale Investissements inc. Tous droits réservés. Toute reproduction, intégrale ou partielle, faite sans le consentement écrit, préalable, de Banque Nationale Investissements inc., est formellement interdite.

Catégories

Éducation pour investisseurs

Accédez au contenu éducatif pour les investisseurs.

En apprendre davantage